Il n'est pas de religion valable autre que l'Islam

La juste religion selon le jugement de Allah, c'est l'Islam. Allah ta^ala dit:

﴿وَمَنْ يَبْتَغِ غَيْرَ الإِسْلاَمِ دِيناً فَلَنْ يُقْبَلَ مِنْهُ﴾ 1

(wa man yabtaghi ghayra l-‘islami dinan falan youqbala minh)

ce qui signifie: «Et quiconque cherche autre que l'Islam pour religion, cela ne sera pas accepté de lui»; et Allah ta^ala dit aussi:

﴿إِنَّ الدِّينَ عِنْدَ اللهِ الإِسْلاَم﴾ 2

(‘inna d-dina ^inda l-Lahi l-‘islam)

ce qui signifie: «Certes la religion [agréée] selon le jugement de Allah est l'Islam».

Ainsi, tous les prophètes sont musulmans. Celui qui a suivi Mouça est un musulman mouçawiyy, et celui qui a suivi ^Iça est un musulman ^içawiyy. Il est valable de dire à propos de celui qui a suivi Mouhammad qu'il est un musulman mouhammadiyy.
L'Islam est la religion que Allah agrée pour Ses esclaves et qu'Il nous ordonne de suivre.
On n’appelle pas Allah (mouslim) –musulman– comme le disent certains ignorants.
Autrefois, l'humanité entière avait une seule religion, c’était l’Islam mais le chirk et la mécréance envers Allah ta^ala sont apparus après le prophète Idris.
Nouh fut alors le premier prophète envoyé aux mécréants pour les appeler à l'adoration de Allah, Celui Qui n'a pas d'associé. Allah a averti du chirk tous les messagers qui sont venus après lui 3 .
Notre maître Mouhammad a donc renouvelé l'appel à l'Islam après que cette religion a disparu parmi les humains sur terre. Il a été appuyé pour cela par des miracles, qui prouvaient sa prophétie. Certains sont donc entrés en Islam et les gens de l'égarement ont renié sa prophétie. Parmi eux, certains faisaient auparavant partie de ceux qui vouent l'adoration à autre que Allah, tel un groupe de mécréants des fils de ‘Israil, qui ont adoré ^Ouzayr. Ils ont ainsi cumulé mécréance sur mécréance. D'autres parmi les gens du Livre, juifs et chrétiens, ont cru en lui. C'est le cas de ^Abdou l-Lah Ibnou Salam qui était le savant des juifs à Médine et 'As-hamah An-Najachiyy, le roi d’Abyssinie qui était chrétien et qui a ensuite suivi le Messager d’une manière complète ; il est mort durant la vie du messager de Allah et le Messager a fait la prière funéraire en sa faveur, salatou l-gha’ib –la prière funéraire sans que le corps du défunt soit présent– le jour même de sa mort. Allah lui avait révélé qu’il était mort. Après cela, on voyait la nuit au-dessus de sa tombe une lumière. Ceci est une preuve qu’il était devenu un musulman complet, un saint, que Allah l’agrée.
Et le principe islamique qui réunit tous les gens de l'Islam, c'est l'adoration de Allah Lui seul.
<< Back
---------------------

1-[sourat 'Ali ^Imran / 85]
2-[souratAli ^Imran / 19]
3- Ce qui est visé par la mise en garde des messagers c’est la mise en garde de leurs communautés car les prophètes sont préservés du chirk (l'adoration d'autre que Allah)