Série des Histoires du passé

L'orge tueuse

Un jour, un roi apprit qu'une grande armée accompagnée d'éléphants, de canons et de matières combustibles se dirigeait vers son royaume pour le conquérir. Il réunit alors ses ministres et ses chefs d'armée afin de chercher ensemble une ruse pour échapper à cette guerre car son armée était plus faible que celle des assaillants. Le fils du roi vint proposer à son père un plan très ingénieux pour en finir avec les ennemis.
Après avoir entendu son fils, le roi se leva. Il prit de l'orge, la fit cuire avec de l'eau et ramena des branches d'un arbre qui s'appelle ad-difla. C'est un arbre portant des fleurs semblables à des roses rouges mais comportant un poison venimeux. L'animal qui en mange en meurt.
Le roi voulut essayer ce plan. Il assécha cette boisson puis apporta une bête. Il lui donna à manger cette orge mélangée avec cette difla. La bête mourut le jour même. Ainsi le roi fût sûr que le plan de son fils allait fonctionner.
Les soldats rassemblèrent de l'orge, la préparèrent avec ad-difla en importantes quantités dans de grandes marmites en cuivre. Le roi partit ensuite avec son armée vers une vaste région en dehors du royaume. Il avait prévu que les attaquants allaient y faire une halte pour se reposer et pour faire manger leurs animaux.
Le roi et ses soldats dispersèrent l'orge empoisonnée sur une grande superficie en prenant soin de bien la déterminer pour pouvoir la nettoyer une fois le plan achevé. Ils se cachèrent derrière des arbres qui entouraient l'endroit pour se préparer à attaquer par surprise les assaillants.
L'armée adverse se dirigea vers cet endroit avec à leur tête, des éléphants. Lorsqu'ils arrivèrent sur cette large étendue, ils laissèrent leurs chevaux et leurs bêtes manger de l'orge empoisonnée.
Toutes moururent, tombant les unes après les autres. Tout cela déstabilisa l'ennemi.
Un peu plus tard, le roi et ses soldats sortirent de leur cachette et entamèrent une bataille terrible contre les attaquants surpris de ce qui leur arrivait. Ils furent vaincus et rebroussèrent chemin déçus, tandis que le roi et son armée étaient heureux de leur victoire sur leur ennemi.